Le rugby: origine, histoire et règles du jeu

Les règles du rugby

Les origines du rugby

Le rugby à XV est la variante la plus pratiquée d’une famille de sports d'équipes mettant aux prises deux équipes qui se disputent un ballon ovale, joué à la main ou au pied. 

Même si les origines de ce sport seraient beaucoup plus anciennes, l’histoire du rugby commence par une anecdote survenue en 1823. Selon la légende, au cours d'une partie de football (soccer), William Webb Ellis, élève du collège de la ville de Rugby en Angleterre, se serait saisi du ballon à pleines mains pour le porter derrière la ligne de but adverse, au mépris des règles du football. 
Le directeur du collège de Rugby, Thomas Arnold, aurait ensuite favorisé la pratique de ce football dans son école. Cette forme de jeu et les règles conçues à Rugby se répandirent bientôt dans d'autres écoles et dans les premiers clubs créés en dehors des milieux scolaires.

 
 La codification du jeu

Cette pratique est codifiée pour la Première fois en 1846 par les élèves du collège, puis le 8 décembre 1863, à Cambridge, par d'anciens élèves de Rugby étudiant dans cette université. 

L’histoire du rugby devient officielle lorsque la règle du jeu est établie en 1871. Le rugby devient un sport national en Grande-Bretagne et dans ses colonies (Australie, Afrique du Sud, Nouvelle-Zélande), avant d'arriver en France. 

Le 26 janvier 1871, la Première fédération nationale, la Rugby Football Union (RFU), est créée par le club de Blackheath pour distinguer définitivement le rugby du football. La RFU regroupe originellement 20 clubs. La même année (1871), l'Écosse et l'Angleterre s'affrontent à Edimbourg, dans la Première rencontre internationale officielle. 

Le travail d'unification des règles entre des clubs appliquant tous leurs propres règles est long et fastidieux. Progressivement, la RFU va adopter différentes règles pour améliorer le jeu, notamment la suppression de certains coups dangereux, l'autorisation de la passe à la main en 1875 et la diminution du nombre de joueurs de vingt à quinze en 1877. C’est aussi en 1877 que le ballon de rugby devint oblong. 

En 1886, l'International Rugby Board (IRB) est créée pour veiller au respect des règles et à la protection des joueurs.

La professionnalisation du rugby

L’histoire du rugby dans les années 1880 est marquée par la question du professionnalisme, adopté en 1885 par le football, et qui créera une scission au sein du rugby. 

Dès 1891, les clubs du Nord demandent à la RFU de rembourser aux ouvriers le temps de travail perdu à cause des matchs disputés le samedi, jour ouvré, mais la fédération refuse. Dans les années 1890, la fédération décide que seuls les joueurs amateurs peuvent participer à ses compétitions. 

Les clubs du Nord font scission en 1895, par la création de la Northern Rugby Football Union, qui n’est d'abord qu’une copie professionnelle de la RFU. Ils pratiquent initialement le rugby à XV qu'ils feront évoluer pour donner naissance au rugby à XIII en 1906. 

L'amateurisme du rugby à XV perdurera plus d'un siècle, jusqu'en 1995.

L’histoire du rugby en France

En France, le premier club de rugby à XV est crée au Havre en 1872. 1883 voit la création du Stade Français par les élèves du lycée Buffon. 

L'Union des Sociétés Françaises des Sports Athlétiques (USFSA), créée en 1889, admet le nouveau jeu en son sein dès 1890. 

C’est en 1906 qu’a lieu le premier match international d'une équipe de France. 

En 1910, lors du premier tournoi des Cinq nations, la France rencontre le pays de Galles au stade gallois de Swansea et perd 49 à 14. Elle s'incline également face aux trois autres participants du tournoi : l'Ecosse 27 à 0, l'Irlande 11 à 3 et l'Angleterre 8 à 3. 

Amateur de rugby, le baron Pierre de Coubertin l'inscrit au programme des Jeux Olympiques, mais l'IRB se retire après les Jeux de 1924. 

La Fédération française de rugby (FFR) est créée en 1920 et se sépare de l'USFSA. 
En 1934, la France, exclue du Tournoi depuis 1931, se rapproche de l'Allemagne, de l'Italie et de la Roumanie pour fonder la FIRA, Association européenne de rugby. 

Dernière évolution en date de l’histoire du rugby, au début de l'année 2000, le tournoi des Cinq nations est devenu le tournoi des "Six nations", avec l'entrée en compétition de l'Italie.

Le but du jeu

Le but du jeu consiste naturellement à marquer plus de points que l'équipe adverse. 
Selon les règles du rugby, les points peuvent être marqués de différentes manières : 
- un essai, qui consiste à aplatir le ballon contre le sol dans la zone d'en-but de l'adversaire, rapporte 5 points et donne le droit de tenter un but appelé transformation (qui peut rapporter 2 points supplémentaires
- un but consiste à faire passer le ballon entre les poteaux, au-dessus de la barre transversale, sur un coup de pied "placé" ou sur un coup de pied "tombé" (drop en anglais), en particulier lors d’une pénalité infligée à l'adversaire. 
Les buts rapportent 3 points, sauf dans le cas d’une transformation.  

La règle générale du rugby à XV

L’équipe qui dispose du ballon peut choisir d'avancer en frappant le ballon au pied, en le lançant à la main ou en le conservant dans les mains et en essayant de progresser dans le camp adverse en courant. 

Le ballon peut être passé à un autre joueur à condition que la passe ne se fasse pas vers l'avant. D’après les règles du rugby, tout joueur de l'équipe attaquante se trouvant entre le ballon et la ligne d'en-but adverse est hors-jeu
Le lancé parallèle aux lignes d'en-but est l'extrême limite, au-delà de laquelle il y a en-avant, une faute qui peut être pénalisée par une mêlée, voire une pénalité. 

L'équipe adverse peut essayer d'arrêter le joueur porteur du ballon en l'attrapant avec les bras et en l'amenant au sol parplaquage
Un joueur plaqué doit en effet passer ou lâcher le ballon, ce qui offre l’occasion de récupérer la balle. 
Au rugby, tout joueur porteur du ballon qui se retrouve au sol doit impérativement lâcher la balle ou l'aplatir (dans le cas d’un essai). 

Si le ballon ou le porteur du ballon sort des limites du terrain, la remise en jeu se fait par le biais d'une touche
Si l'une des règles est transgressée par un joueur, l’équipe adverse récupère le ballon et le remet en jeu par une mêlée, un coup franc ou une pénalité, selon la gravité de la faute

 

Les différents coups de pied

Selon les règles du rugby, le ballon peut être botté de trois manières différentes. 
- Le coup de pied de volée consiste pour le joueur portant le ballon à le lâcher devant lui et à le frapper du pied avant que celui-ci ne touche le sol. 
- Le coup de pied tombé ou drop consiste à lâcher le ballon et à le frapper après qu'il touche le sol. Cette forme de coup de pied est obligatoire pour certaines remises en jeu, et utilisable pour marquer des buts (appelés drop goal) en cours de jeu ou, plus rarement, pour les transformations et les pénalités. 
- Le coup de pied placé consiste à frapper le ballon alors que celui-ci est posé au sol et maintenu en place par un accessoire en Caoutchouc appelé le tee. Il est utilisé pour les tentatives de but (pénalités et transformations). 

Au rugby, le jeu au pied comprend aussi le talonnage qui consiste à pousser du pied le ballon vers l'arrière dans les mêlées. 

 

Les sanctions

Certaines fautes, comme le hors-jeu ou un plaquage irrégulier, sont sanctionnées par une pénalité. L'équipe pénalisée doit reculer à au moins 10 mètres de l'endroit de la pénalité et l’équipe adverse a le choix entre tenter un but, taper en touche et bénéficier de la remise en jeu ou encore reprendre la balle à la main après un petit coup de pied et enchaîner avec du jeu ordinaire. 

Des fautes moins graves peuvent être sanctionnées par un coup-franc, qui ne donne pas droit à une tentative de but. Les adversaires repliés à 10 m peuvent aussi charger le botteur dès son premier élan. 

La mêlée sanctionne des fautes mineures comme l'en-avant ou des remises en jeu incorrectes. 
Il s’agit dans ce cas d’une mêlée dite "fermée" ou "ordonnée", pendant laquelle les huit avants d'une même équipe se lient et affrontent les huit avants de l'équipe adverse à la poussée, dans le but de conquérir le ballon. 

En revanche, on appelle mêlée spontanée, mêlée ouverte ou ruck une action au cours de laquelle au moins deux joueurs viennent se lier au joueur porteur de la balle et à celui qui l’a plaqué. Les joueurs qui s’y joignent doivent demeurer sur leurs pieds. 

Les règles du Rugby prévoient aussi un "carton jaune" qui sanctionne les fautes volontaires par l'exclusion temporaire du joueur pendant 10 minutes. 

L'arbitre peut enfin accorder un essai, appelé essai de pénalité, sur une faute volontaire de l'adversaire sans laquelle un essai aurait pu être marqué. 

 

http://www.gralon.net/articles/sports-et-loisirs/sports-collectifs/article-les-regles-du-rugby-583.htm

 

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site