l'aquabike: un sport complet

 Aquabik

 

L’aquabike : de bonnes raisons de s’y mettre

L’offre en matière d’activités sportives se diversifie de plus en plus. Ces dernières années, la tendance est à l’association de différents sports pour en créer un nouveau. L’aquabike en est la preuve puisqu’il s’agit d’une combinaison entre les sports aquatiques et le vélo stationnaire.

Faire du vélo immergé dans l’eau

Également connu sous le nom d’aquabiking, aquacycling ou aquaspinning, l'aquabike connaît une popularité croissante. Le principe est simple : un vélo stationnaire, conçu pour ce type d’activité, est disposé dans la partie peu profonde d’une piscine. La personne, une fois assise, se retrouve immergée jusqu’à la hauteur de la poitrine. Les séances se déroulent généralement en groupe dirigé par un entraîneur qualifié. Celui-ci guide les participants et, à la manière d’un cours de spinning, fait varier le niveau d’intensité.

S’initier à l’aquabike pour tonifier ses muscles et lutter contre la cellulite

De nombreuses thérapies ont été conçues en tenant compte des bienfaits de l’eau, que ce soit la balnéothérapie, l’hydrothérapie ou la thalassothérapie. En terme d'activité physique, l'eau a deux avantages : la résistance qu’elle crée et sa capacité d’apesanteur. La pression hydrostatique et la flottabilité facilitent la circulation sanguine, ce qui est idéal en cas de problème d'insuffisance veineuse. Pour le même degré d’effort, le cœur produira 10 battements de moins par minute que lors d’une activité pratiquée au sol telle que la bicyclette.

Dans un article paru dans le journal La Presse, Andrée Dionne, kinésiologue et responsable des programmes d'entraînement à l'UQAM, exposait certains des impacts positifs de l’aquabiking. « L'eau refroidit le corps, crée un effet de massage, diminue l'oedème, réduit les courbatures et les impacts sur les articulations des membres inférieurs. Pendant et après l'entraînement, la perception de fatigue est diminuée, car la flottabilité réduit les sollicitations musculaires qui agissent sur le système musculosquelettique. Cela permet une plus grande relaxation des muscles gravitationnels et la conservation de l'énergie. Même le temps de récupération de l'exercice est amélioré, car les déchets produits au cours de l'exercice sont éliminés plus rapidement », a-t-elle indiqué.

Comme toute activité physique, l’aquabike permet d’augmenter sa capacité cardiovasculaire tout en tonifiant les muscles sollicités par l’exercice. Dans ce cas, ce sont surtout les muscles du bas du corps qui travaillent (grands fessiers, ischio-jambiers, mollets, quadriceps), mais également certains muscles stabilisateurs comme les abdominaux. Le mouvement des jambes dans l’eau engendre une circulation qui a pour effet de produire un hydromassage. Ce type de massage est notamment efficace pour lutter contre la cellulite et les amas de masse grasse.

Une activité pour tous

Les personnes qui ne savent pas nager ou qui craignent l’eau peuvent pratiquer l’aquabike en toute confiance puisque la tête demeure toujours hors de l’eau. De plus, cette activité ne nécessite pas beaucoup d’équipement : un maillot de bain et des chaussures antidérapantes, dont la plupart des centres font la location. Un autre point positif est l’absence de transpiration. Comme la température de l’eau permet de stabiliser celle du corps, l’énergie est redirigée dans la force et la précision du mouvement.  

 

Passeport Santé

 

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site